Archive

Archive for novembre 2005

Lettre ouverte de Sam Touzani et Mohamed Belmaïzi au C.A. du MRAX

@ Sauvons le MRAX!

[Lettre adressée aux administrateurs du MRAX, qui ne leur parviendra jamais, le bureau n’ayant pas daigné la leur communiquer. Ce qui n’empêchera pas « le CA » d’y répondre ( !??). Où il est question d’un article de Sam Touzani et Mohamed Belmaïzi traitant de convergences d’intérêts entre l’extrême droite flamande et le pouvoir marocain et publié sur le site du MRAX. Article censuré et remplacé par un texte du président Bouhlal, nettement plus favorable au pouvoir marocain.]

Le 9/11/2005

Cher Président, cher Radouane,
Chers membres du CA du Mrax,
Chers membres effectifs du Mrax

C’est avec regret que nous nous permettons de nous indigner devant votre noble et vivante association.

Votre organisation à utilité publique et à réputation historique basée sur une véritable déontologie pour dénoncer tous les racismes et les fanatismes, nous paraît naviguer ces derniers temps, vers des récifs idéologiques insondables. Rouages et calculs insoutenables, relevés par-ci, par-là…

Cela concerne quelques signes qui ne trompent personne, mais qui, nous l’espérons de tout cœur, resteront, casés parmi des broutilles sans influences sur la véritable ligne directrice de votre combat qui est le nôtre, et celui de toute la société civile ayant sans ambages le rôle d’adjuvant capital. Elle reste un contre-pouvoir estimable, aux éventuels excès, et vous en faites partie.

Nous constatons aujourd’hui que ce contre-pouvoir dans lequel nous devons nous inscrire pour mener à bien nos combats, devient de plus en plus compromis. Car des lignes rouges se sont tellement immiscés dans les imaginaires de certains de vos membres, qu’il devient difficile et mal venu de les franchir.

La première ligne rouge consiste dans la critique des Etats qui flirtent avec la xénophobie et le racisme, et dans notre cas il s’agit de l’Etat marocain. Dès l’abord, la réticence à la publication dans votre site, qu’à rencontré notre article (« Alliance diabolique, Vlaams Belang/Etat marocain… »), et le destin ensuite de la non-visibilité que vous lui avez infligé sous prétexte qu’il faisait de l’ombre à vos activités, nous laissent entrevoir et entendre des chuchotements commanditaires.

Que s’est-il passé pour qu’une association qui milite contre le racisme et la xénophobie, ne retienne d’un article qui traite et analyse à juste titre, les dessous d’un racisme sournois et d’une xénophobie criante, qu’un passage ou deux qui mettent sur la sellette l’absolutisme d’un Etat marocain inhumain et expéditif dans sa gestion du flux migratoire des Subsahariens? Que s’est-il passé pour qu’un article, offert à une lecture immédiate comme le veut la tradition du site, se voit subitement déplacer ailleurs ? Quel est le sens et la portée de la note du Mrax accompagnant notre article, le seul d’ailleurs : « Cette prise de position n’engage que ses auteurs » ? Certes la responsabilité des auteurs est engagée ! Mais fallait-il le préciser davantage, sans que l’on intercepte au vol la présence du regard institutionnel qu’il faut rasséréner. Est-ce pour ne jamais perdre l’honneur d’une orientation éditoriale embrigadée ?

L’autre ligne rouge concerne la critique de ce nouveau terme que l’on veut absolument nous l’inculquer sans mode d’emploi : L’islamophobie. L’aborder pour en analyser les contours devenus par la force des choses, inopérants (et nous avons démontré pourquoi), a valu à notre article, une violente diatribe de l’un de vos membres effectifs sur votre site même… Si votre association permet ce discours en son sein – (dans ce sens que l’absence de distanciation par la fameuse notice, du Mrax « cette prise de position n’engage que son auteur est remarquable) – nous pourrons nous attendre au rouleau compresseur de la pensée unique qui écrase et interdit.

C’est pourquoi, nous sommes en devoir de questionner ces dessous de cartes qui nous interpellent, parce qu’il y a risque de bâillonner la liberté et le véritable refus. Le Mrax a-t-il perdu son autonomie, pour devenir une succursale de l’Etat marocain ? S’inscrit-il sous l’égide d’une idéologie occulte à laquelle il faut acquiescer et prosterner pour mériter la parole ?

Nous vous prions, dans l’attente d’une réaction probante, d’agréer nos sincères salutations.

Sam Touzani
Mohammed Belmaïzi

PS : Cette lettre est adressée au président et au CA du Mrax, et elle peut à tout instant s’adresser à l’opinion, sous le titre de Lettre Ouverte.

Catégories :... sur son combat Étiquettes : , ,