Archive

Archive for mars 2008

Bouhlal le « TALIBAN »

« L’interdiction des la Burqa pour combattre l’inégalité entre hommes et femmes, ce n’est pas le bon argument . Que va t on faire des entreprises qui ne rémunèrent pas les femmes à la même hauteur ? On va les interdire ? Si on veut vraiment se battre pour l’égalité, ily a d’autres priorités,notamment dans la fonction publique communale », indique Redouane Bouhlal, président du MRAX.

Cette réaction a été publiée aujourd’hui par Belga et reprise par de nombreux quotidiens dont La Libre Belgique (page 9). Elle est émise par R. Bouhlal en réponse au souhait émis par la Commission consultative des Femmes de Verviers, de faire interdire le port de la Burqa et plus généralement de tous les voiles couvrant le visage « afin » , dit la commission,  » d’éviter les inégalités entre hommes et femmes »

Le Centre pour l’égalité des chances et de la lutte contre le racisme et le MRAX par la voix de son président n’ont pas manqué de réagir estimant que le motif invoqué par la Commission verviétoise pose question.

Mais évidemment que ce motif pose question. Mais pas celle relevée par Radouane Bouhlal qui botte en touche, en évoquant d’autres priorités et en comparant le port de la Burqa démagogiquement au racisme dans les entreprises pour éluder le débat sur la question du port de la Burqa.

L’intervention de Bouhlal confirme la crainte des démocrates dont des membres du Mrax, de la dérive islamiste et communautariste grave qui se manifeste de plus en plus chez le président du MRAX.

OUI, le port de la Burqa est une forme manifeste d’inégalité entre hommes et femmes.

Le combat engagé par les démocrates et les antiracistes pour abolir les discriminations à l’embauche doit aller de pair avec la lutte contre l’obscurantisme islamiste tel que manifesté par Radouane Bouhlal qui rejoint aujourd’hui les plus rétrogrades des musulmans qui font un tort inimaginable à l’ensemble des communautés musulmanes de Belgique.

Mais que font ces nouilles d’administrateurs de ce mouvement qui a perdu toute crédibilité et tout prolongement au sein des mouvances antiracistes, démocratiques et humanistes?

Le port de la Burqa et tout fichu occultant le visage des filles et des femmes musulmanes est très souvent, si pas toujours, une imposition intégriste masculine à la femme musulmane.

A quelques jours de la Journée internationale de la Femme et en pleins préparatifs de la semaine antiraciste proclamée par l’ONU, la déclaration de BOUHLAL constitue la goutte qui fait déborder le vase de la tolérance à l’égard de ce personnage échappant à tout encadrement.

ANNE MOREELI A RAISON D’ATTIRER L’ATTENTION SUR CETTE GRAVE DERIVE

Khalil Zeguendi @ Bruxellois, non peut-être?, le 14 mars 2008

Publicités
Catégories :... sur son combat Étiquettes : , ,