Accueil > ... à l'interne, ... sur son combat > Clash en vue au Mrax ?

Clash en vue au Mrax ?

Clash en vue au Mrax ?

Lors de l’AG de demain soir, convoquée en urgence par les partisans du bureau actuel, les 14 permanents du Mrax prendront la parole et dénonceront les « graves dysfonctionnements » en terme de gestion administrative, logistique et humaine. Ils sont soutenus par les syndicats (Setca-CNE). Les membres du conseil d’administration défendront, pour leur part, leur bilan et solliciteront un vote de confiance de la part de l’assemblée.

Lire l’article: Clash en vue au Mrax ?, Belga, LaLibre.be

Peut-on encore sauver le Mrax ?

Le Mrax (Mouvement contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Xénophobie) vit une crise sans précédent. Cette association, vieille de plus de soixante ans, qui fut le pilier de la lutte antiraciste en Belgique, a perdu sa légitimité aux yeux d’une part grandissante de la société civile. (…) Car si certaines attaques portées par quelques trublions de la politique sont clairement infondées, d’autres méritent toute notre attention.

  • Manque d’éthique et inadéquation avec les valeurs de l’antiracisme. Un mouvement antiraciste fort et légitime se doit d’être irréprochable sur le plan éthique. (…)
  • Déni de démocratie interne. Un mouvement antiraciste fort et légitime, se doit d’être un modèle de démocratie. (…)
  • Instrumentalisation de l’antiracisme et déclin du pluralisme. Un mouvement antiraciste fort et légitime, se doit d’être ouvert et pluraliste. Or la diversité interne du Mrax est clairement menacée. (…)

Peut-on encore sauver le Mrax ?

Ce mardi 1er décembre, une Assemblée générale extraordinaire a été convoquée à l’initiative de quelques membres favorables à l’actuel Conseil d’administration et à son président Radouane Bouhlal. Il y sera question de maintenir ou non à la tête du Mouvement le président et les quelques administrateurs qui n’ont pas démissionné. S’ils obtiennent la confiance de l’Assemblée, tout indique que le mode de gouvernance qu’ils ont adopté et que nous jugeons néfaste, sera maintenu. Le Mrax s’enfoncera plus encore dans la tourmente et perdra le peu de légitimité qui lui reste à l’extérieur.
Si, au contraire, une majorité de membres refusent, comme nous, de les soutenir davantage, un long travail de reconstruction, associant toutes les composantes du Mrax, pourra alors être entamé en vue de rétablir une vision positive, pluraliste et fédératrice de l’antiracisme. Gageons que l’unité l’emportera sur l’éclatement.

Lire la carte blanche publiée dans Le Soir et signée par une quinzaine de membres du MRAX qui sont ou ont été des militants actifs au Mrax : Abderrahmane Cherradi (ancien vice-président et ancien secrétaire général), Didier de Laveleye (ancien directeur), Thérèse Frankfort (membre), Pablo Isla Villar (membre), Jean-Marie Leconte (ancien trésorier et ancien coordinateur), Léon Liebmann (membre), Luc Malghem (ancien webmaster), Nicole Mayer (ancienne administratrice et ancienne administratrice déléguée), Bayna Mohcine (ancien juriste), Marco Paulsen (ancien animateur), Carlos Ramírez (ancien animateur), Erdem Resne (ancien attaché de presse), Michel Staszewski (ancien administrateur), Marie-Marth Van Keirsbilck (ancienne directrice adjointe), Boris Wastiau (membre).

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :