Archive

Archive for the ‘Un observatoire citoyen’ Category

Le MRAX, c’est la Carolo!

Communiqué de presse de l’Observatoire citoyen du MRAX

Après le plébiscite organisé par Radouane Bouhlal lors de l’Assemblée générale houleuse de ce 1er décembre, le MRAX est plus que jamais à la dérive.

Le MRAX, c’est La Carolo !

Comme hier certains socialistes de Charleroi, dans le logement social, Radouane Bouhlal veut continuer à gérer son association dans la plus grande opacité. Le huis-clos qu’il a imposé hier soir, empêchant la presse de faire son travail, est éloquent, à cet égard.

La gestion de La Carolo était un repoussoir pour le vrai combat socialiste. La gestion du MRAX est un repoussoir pour le vrai combat antiraciste.

L’Observatoire citoyen rappelle que de lourds soupçons pèsent sur l’actuel président du MRAX : soupçon d’utilisation non conforme des subsides alloués par la Communauté française ; soupçon de manipulation du fichier des membres ; soupçon d’irrégularité dans l’adhésion massive de nouveaux membres ; soupçon de complaisance envers certains membres au profil extrémiste (Nordine Saïdi, mais aussi l’organisateur des spectacles belges de Dieudonné) ; sans oublier les accusations portées à l’encontre du président du MRAX par une majorité des travailleurs de l’association.

Le président du MRAX a récolté, hier soir, le fruit de son noyautage du MRAX. Mais il a perdu un peu plus encore sa crédibilité. Comme hier, pour La Carolo, il est temps de siffler la fin de la récréation.

Pour l’Observatoire citoyen du MRAX
Claude DEMELENNE

Publicités
Catégories :Un observatoire citoyen

AG du 1er décembre: Radouane Bouhlal organise un plébiscite

Communiqué de presse de l’Observatoire citoyen du MRAX

Assemblée générale du MRAX, ce 1er décembre :
RADOUANE BOUHLAL ORGANISE UN PLEBISCITE

Le Mouvement contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Xénophobie (MRAX) organise, ce mardi 1er décembre, une Assemblée générale extraordinaire. Une telle AG ne peut avoir lieu qu’à la demande d’un cinquième des membres effectifs de l’association. Le président du MRAX, Radouane Bouhlal, a mobilisé ses partisans pour réunir ce quota.

L’intention de Radouane Bouhlal, confronté à une crise existentielle du MRAX, est de se faire (re)plébisciter à la tête de l’association, en obtenant un vote de confiance de l’Assemblée générale.

Il s’agit d’une fuite en avant : Radouane Bouhlal ne veut surtout pas attendre les résultats de l’enquête administrative sur la gestion du MRAX, ordonnée par la Ministre Fadila Laanan. Cette enquête pourrait mettre à jour un non respect des engagements contractuels du MRAX envers la Communauté française, son principal bailleur de fonds (environ 3 millions de subsides sur une période de cinq ans).

Le président du MRAX craint également de nouvelles révélations sur le profil extrémiste de certains cadres du MRAX. Nordine Saïdi, l’un de ses proches collaborateurs, qui « comprend sans nécessairement les justifier » les attentats terroristes, a été exclu du Bureau du MRAX pour avoir publié des textes antisémites sur son blog. Miloud Merzguioui, organisateur des spectacles de Dieudonné en Belgique, est membre de l’AG du MRAX…).

Des soupçons d’irrégularité pèsent sur l’organisation de l’Assemblée générale-plébiscite de ce 1er décembre. Cette AG est composée d’un nombre non négligeable de partisans de l’islam radical, dont beaucoup ont été recrutés en mai 2007. A l’époque, Radouane Bouhlal a fait approuver, en contournant les statuts du MRAX (*), une liste de 75 nouveaux membres effectifs (avec droit de vote immédiat à l’AG), souvent connus pour leur vision rigoriste de l’islam. Par cette adhésion massive, le nombre de membres effectifs du MRAX a soudainement augmenté de 50%.

Radouane Bouhlal compte récolter, ce 1er décembre, les fruits de cette opération de noyautage du MRAX. Il s’agit de conforter son pouvoir jusqu’en juin 2010, date de la fin de son second mandat présidentiel.

Pour l’Observatoire citoyen du MRAX, l’AG de ce 1er décembre permettra sans doute à Radouane Bouhlal de gagner quelques semaines. Elle ne lui rendra cependant pas l’autorité morale pour diriger une association devenue le symbole du communautarisme et de la mauvaise gestion.

Catégories :Un observatoire citoyen

Comment le MRAX a été noyauté

19/11/2009 6 commentaires

Une typologie en quatre groupes de nouveaux adhérents du MRAX peut être établie : le cercle des inconditionnels de Bouhlal, celui des compagnons de route (extrême gauche, parti islamo-gauchiste Egalité…), la mouvance des Frères Musulmans (Ligue islamique interculturelle, Cercles des étudiants arabo-européens, quelques « convertis »…) et divers électrons libres (étudiants et chercheurs ULB, militants Ecolo et PTB…).

Au printemps 2007, la présidence de Radouane Bouhlal (en poste depuis 2004) est déjà contestée.
Pour sauver son poste, le président du MRAX organise un « putsch légal » : une opération de noyautage du MRAX par ses « nouveaux amis », dont beaucoup évoluent parmi la frange la plus radicale et/ou rigoriste de la communauté arabo-musulmane – marocaine en particulier – de Bruxelles.
L’opération se déroule en deux temps :

1. Une première Assemblée générale « extraordinaire » est organisée le 31 mai 2007. Lors de cette AG, une liste de 75 noms de nouveaux demandeurs d’adhésion est soumise par le Conseil d’administration aux membres effectifs (eux seuls ont le droit de vote) de cette assemblée. A la hussarde, le président du CA, Radouane Bouhlal, fait approuver cette liste. Remarque importante : ces 75 nouveaux membres ne deviennent pas seulement membres adhérents, mais directement membres effectifs (avec droit de vote). Par cette adhésion soudaine et massive, le nombre de membres effectifs du MRAX augmente de … 50%, sans débat ni analyse du profil de ces adhérents-surprise.

2. Une seconde Assemblée générale, « ordinaire » celle-là, a lieu une semaine plus tard, le 9 juin 2007. Elle désigne les membres du Conseil d’administration et conforte le pouvoir de Radouane Bouhlal. Les 75 nouveaux membres (dont la plupart ont payé leur première cotisation au MRAX… la semaine précédente) ont pu y participer et prendre part au vote, en violation de l’article 12 des statuts du MRAX qui précise : « Assemblée générale ordinaire et extraordinaire : (…) Tous les membres effectifs et adhérents en ordre de cotisation pour l’année civile précédant celle au cours de laquelle se tient l’assemblée générale ordinaire y sont convoqués ». Opération noyautage réussie pour Radouane Bouhlal.

Qui sont ces 75 nouveaux membres-surprise du MRAX ? En voici la liste :
1. Christophe DELANGHE – 2. Majid EL MOHOR – 3. Nadia BOUMAZOUGHE – 4. Mohcine BAYNA – 5. Placide KALISA – 6. Stéphane RUO – 7. Farida TAHAR – 9. Benayad SAID – 10. Jamal AHALLI – 11. Valérie KEYZER – 12. Najoua BATIS – 13. Karima ABDELLAOUI – 14. Omar BOUHJAR – 15. Abdeltif MOUIHSINE – 16. Barbara TRACHTE – 17. Delphine HEINE DONNARD – 18. Jeannine BENNINKA – 19. Gamila DAHRI – 20. Gérard NTASAMAJE – 21. Hicham HAMMAD – 22. Lahoussine ABOUAME – 23. Mohamed SAHILI – 24. Mohamed FATH ALLAH – 25. Luisa RAMO ABALO – 26. Fatima ZIBOUH – 27. Mourad BOUCIF – 28. Reduane AFAKI – 29. Vanessa BRICHAUT – 30. Samira BENSAOUD – 31. Jamal GARANDO – 32. Zakaria KASSEM OUALI – 33. Hicham ISNASSNI – 34. Adnane ISNASSNI – 35. Keltoum HAOUA – 36. Karim AMEZIANE – 37. Abelilah ESDAR – 38. Rachida ALJAMILI – 39. Tarik EL AROUD – 40. Isabelle PRAILE – 41. Michail PRIVOT – 42. Gina SANTIMARIA – 43. Abdel MOUSSADDAQ – 44. Ekram EL KABIR – 45. Emmanuelle DELOBBE – 46. Miloud MERZGUIOUI – 47. Moussa KORAÏCHI – 48. Hafida HAMMOUTI – 49. Najib CHAIRI – 50. Aïssa CHAIRI – 51. Housna LEMHAMDI ALAOUI – 52. Pierre BUXANT – 53. William VAN DUFFEL – 54. Fatima HAMYANI -55. Sandrine CORTEN – 56. Nathalie PREUDHOMME – 57. Abdullah MUHAMMAD – 58. Salima AZEROUAL – 59. Youssef ARCHICH – 60. Veronique LEFRANCQ – 61. Ibrahim ARKOUH – 62. Samira BENALLAL – 63. Jacqueline TONDEUR – 64. Jacques BORZYKOWSKI – 65. Johnny DE CRAWHEZ – 66. Farid EL MACHOUD – 67. Boris WASTIAU – 68. Didier DE LAVELEY – 69. Pablo ISLA VILLAR – 70. Azzeddine HAJJI – 71. Mabita MA MOLINGUJA – 72. Cedric TOLLEY – 73. Nouria OUALI – 74. Salmi AOUACH – 75. Micheline KEYSER

A l’époque, un blog « arabo-musulman » de Bruxelles commente ainsi la composition de cette liste : « Une écrasante majorité des nouveaux adhérents sont issus de la communauté arabo-musulmane et de la marocaine en particulier ». 45 des 75 nouveaux membres de dernière minute du MRAX sont « issus de la communauté arabo-musulmane ». Radouane Bouhlal a monté une opération de clientélisme cinq étoiles !

Le profil de ces 45 nouveaux membres du MRAX et des 30 autres, aide à mieux cerner l’entourage politico-religieux de Radouane Bouhlal. Sont présents dans cette liste :
– L’organisateur des derniers spectacles de Dieudonné en Belgique (Miloud Merzguioui)
– Des membres et des candidats du parti islamo-gauchiste « Egalité », dont Nordine Saïdi, la tête de liste au scrutin régional bruxellois de juin 2009, vient d’être exclu du Bureau du MRAX pour avoir publié des textes « glissant vers l’antisémitisme » sur son blog (Nadia Boumazoughe, Fatima Hamyani, Sandrine Corten, William Van Duffel)
– Plusieurs autres proches de Nordine Saïdi, militant notamment au sein du Mouvement Citoyen Palestine, dont il est l’animateur et qui est proche des thèses du Hamas (Nathalie Preudhomme, Benayad Said…)
– Des membres du Cercle des étudiants arabo-européens de l’ULB (relayant notamment les thèses communautaristes du mouvement français des « Indigènes de la République »), de la Ligue islamique interculturelle de Belgique et de Présence musulmane Belgique (Fatima Zibouh, Azzeddine Hajji, Keltoum Haoua, Gamila Dahri…)
– Quelques « convertis », dont Isabelle Praile, vice-présidente de l’Exécutif des Musulmans de Belgique, et Michaël Privot, figure connue des Frères Musulmans et admistrateur d’une mosquée verviétoise
– Des militants du PTB (Abdel Moussaddaq), d’Ecolo (Hicham Hammad, Barbara Tratche)…
– Des étudiants et chercheurs de l’ULB opposants à feu le chantier Valeurs et souvent proches des thèses de Tariq Ramadan.

Tous ces nouveaux venus au MRAX ne sont pas nécessairement des « proches » de Radouane Bouhlal, partageant sa ligne communautariste et « patriote marocaine ». Une analyse plus fine du profil des nouveaux adhérents accrédite l’hypothèse d’une instrumentalisation de Radouane Bouhlal par certains milieux proches des Frères Musulmans, adeptes de l’entrisme, notamment dans le MRAX.

Une typologie en quatre groupes de nouveaux adhérents du MRAX peut être établie : le cercle des inconditionnels de Bouhlal, celui des compagnons de route (extrême gauche, parti islamo-gauchiste Egalité…), la mouvance des Frères Musulmans (Ligue islamique interculturelle, Cercles des étudiants arabo-européens, quelques « convertis »…) et divers électrons libres (étudiants et chercheurs ULB, militants Ecolo et PTB…).

A l’analyse, le pluralisme revendiqué par le MRAX n’est plus qu’un leurre. Ou plutôt, il existe, mais il est d’un genre particulier. Le pluralisme du MRAX est interne à l’islam : islam pro-Maroc, islam pro-Frères Musulmans, islamo-gauchisme… Avec l’opération noyautage de 2007, le MRAX s’est transformé encore davantage en un syndicat communautariste regroupant différentes tendances de l’islam rigoriste.

Le constat est inquiétant. L’Assemblée générale du MRAX, organisée à la hâte par Radouane Bouhlal, le 2 décembre prochain, ne risque pas d’inverser la tendance. Au contraire, Bouhlal, fragilisé par sa gestion surréaliste, l’exaspération de sa base, et son image médiatique catastrophique, pourrait devoir lâcher du lest aux éléments les plus réactionnaires du MRAX. Totalement discrédité, le MRAX peut-il encore accentuer sa dérive ? Ce n’est, hélas, pas impossible.

Pour l’Observatoire citoyen du MRAX,
Sophie FRANCOIS
Claude DEMELENNE

Un Observatoire citoyen pour contrôler le MRAX

15/11/2009 1 commentaire

Communiqué de presse

Un Observatoire citoyen du MRAX a été créé, ce dimanche 15 novembre, à Bruxelles.
La mission de cet Observatoire citoyen sera triple :
1. Suivre les actions du MRAX.
2. Anayser les nombreux dysfonctionnements de cette association.
3. Sensibiliser les pouvoirs publics à la dérive islamo-gauchiste du MRAX sous la présidence de Radouane Bouhlal.

Dans les prochaines semaines, des membres de l’Observatoire adhéreront au MRAX pour :
– Y mener un combat antiraciste sans oeillère.
– Assurer le rétablissement du pluralisme dan les instances dirigeantes du MRAX.
– Veiller à ce qu’une Assemblée générale aux ordres, organisée à la hâte, ne soit transformée en plébiscite pour l’actuel président.

En stigmatisant ceux qu’il appelle « les visages pâles » et « la clique d’universitaires blancs », M.Radouane Bouhlal joue la carte du racisme anti-Blanc.
En qualifiant de « personne remarquable », M.Nordine Saïdi, exclu ce 9 novembre du Bureau du MRAX pour avoir publié des textes antisémites sur son blog, M.Radoaune Bouhlal banalise le racisme anti-Juif.
L’Observatoire du MRAX constate, par ailleurs, que le MRAX est devenu une machine à déposer plainte contre ceux qui, à l’instar du sénateur Alain Destexhe, s’opposent aux militants de l’islam radical.

Le MRAX actuel nuit gravement au vrai combat anti raciste.

Le porte-parole de l’Observatoire citoyen du MRAX sera le journaliste Claude Demelenne, coauteur avec Alain Destexhe du livre « Lettre aux progressistes qui flirtent avec l’islam réac », ouvrage qui, le mois dernier, a révélé l’infiltration du MRAX par des militants de l’islam radical.

Claude DEMELENNE